دار الثقـــــــــافة مــــولود معمــري تيــــزي وزو
AXXAM N YIDLES MULUD AT MΣEMMER N TIZI-WEZZU
MAISON DE LA CULTURE MOULOUD MAMMERI DE TIZI-OUZOU

.

'

.

,

.

دار الثقـــــــــافة مــــولود معمــري تيــــزي وزو
AXXAM N YIDLES MULUD AT MΣEMMER N TIZI-WEZZU
MAISON DE LA CULTURE MOULOUD MAMMERI DE TIZI-OUZOU

  • Suivez notre programme en ligne sur le site de la Maison de la Culture Mouloud Mammeri de Tizi-ouzou et Page face-book Maison de la Culture Mouloud Mammeri - Tizi-ouzou ***Restez connectés.
Programme RAMADAN EN LIGNE
PROGRAMME EN LIGNE DE RAMADAN DU SAMEDI 16 mai 2020 Maison De Culture Mouloud Mammeri De Tizi Ouzou



✨Un jour, Un atelier✨

الورشة رقم 10 : القولبة
المنشط : السيد اكان مراد
عدد المنخرطين 07
سن الانخراط: 18 سنة فما فوق

Atelier N°10 : Modelage
Animateur: Mr Ikene Mourad
Nombre d'adhérents : 07
Âge d'inscription : 18 ans et plus















????Un auteur...Un livre...Une lecture ????

✨ LA SAGA DES AMROUCHE ✨

????TROISIÈME ET DERNIÈRE PARTIE

✨ Marguerite Taos Amrouche✨

????BIOGRAPHIE:

Marguerite Taos, fille de Fadhma Ath mansour est née le 4 mars 1913 à Tunis au sein de l'illustre famille Amrouche,dont elle est la sixiéme enfant. Elle appartient à la Petite Kabylie, par son père, à la Grande Kabylie, par sa mère.
Elle est la première romancière algérienne de langue française et une chanteuse berbérophone de talent. Douée d'une voix exceptionnelle, allant du plus grave au plus aigu, à la fois ample et riche de timbre, Taos, dès vingt ans, se sentit appelée à se consacrer aux monodies millénaires héritées de sa lignée.
Dans ses romans fortement autobiographiques, elle analyse son déracinement, l'exil, la solitude et exprime le besoin d'émancipation des femmes.
en 1939, elle participe au congrès de chant de Fès etobtient une bourse pour la Casa Velázquez, à Madrid (en 1940 et 1941), pour rechercher dans le folklore ibérique les survivances de la tradition orale berbère. À la Casa Velázquez, Taos rencontre celui qui deviendra son mari, le peintre André Bourdil. De leur union naîtra une fille unique, aujourd'hui la comédienne Laurence Bourdil.
De Madrid, ils retournent vivre à Tunis, puis à Alger, où Bourdil est pensionnaire à la Villa Abd el-Tif. Ils viendront définitivement s'installer en France en 1945.
En 1966, elle participe au Festival des Arts Négres de Dakkar et participe à la fondation de l'Académie berbère à Paris.
Elle décéde 2 avril 1976, à Saint-Michel-l'Observatoire, France

???? Œuvres littéraires

???? Livres :
• Jacinthe noire. 1947
• Le Grain magique. 1966
• Rue des tambourins. 1960
• L'Amant imaginaire. 1975
• Solitude ma mère. 1995

????Discographie :
• Chants berbères de Kabylie, 1967, Grand prix du disque.
• Chants de processions, méditations et danses sacrées berbères, 1967.
• Chants de l'Atlas, 1971.
• Chants espagnols archaïques de la Alberca, 1972.
• Incantations, méditations et danses sacrées berbères, 1974.
• Chants berbères de la meule et du berceau, 1975.
• Les chants de Taos, coffret : un album et cinq CD, L'Empreinte Digitale, 2002.

???? Émissions radiophoniques
Taos Amrouche a produit plusieurs émissions pour la radio française :
• L'heure de Shéhérazade ;
• L'heure de Shakespeare
• L'Étoile de chance

???? Résumé du jour :

???? Solitude ma mére (1995) :

Taos écrit ce livre comme si elle devait dresser, à travers les aventures malheureuses d'Aména, son propre testament amoureux, son bilan sentimental, affectif et charnel au mitan de sa vie d'adulte. Elle évoque pour Aména, comme pour Kouka dans « rue des Tambourins », l'écartèlement entre ses deux cultures, l'enfermement dans une éducation trop restrictive, castratrice, et comme elle le fera encore pour Aména dans « L'amant imaginaire », l'humiliation par le manque d'empressement des hommes qui n'ont jamais su satisfaire les attentes de son cœur et de son corps. Elle décrit ce qu'elle considère comme son malheur, la grande douleur de toute sa vie, et ses autres échecs sentimentaux sans fausse pudeur aucune mais avec une grande sensibilité et une grande finesse. La qualité de sa prose, dense, charnue mais toujours très fluide, pleine des odeurs et des saveurs de l'Afrique du Nord, proche encore des classiques du début du siècle mais déjà libérée de la lourdeur de la gangue qui empesait certains d'entre eux. Ces écrits se lisent comme on déguste un fruit mûr et sucré, avec plaisir et sans jamais se rendre compte qu'on en a déjà consommé une belle quantité.

 
 


L'heure du conte ???? ( programme jeunesse)

 nous allons ensemble partager ce merveilleux conte de《La Belle et la Bête 》.

Douce nuit les enfants ????????

???? Conteuse: le miroir des contes


???? Le rendez-vous littéraire ????

✨ Marguerit Taos Amrouche✨

《...on s'est incliné devant le message d'un peuple》Marguerite Taos Amrouche

???? Le rendez-vous littéraire ????

✨ Marguerite Taos Amrouche ✨

Saviez-vous que la célèbre berceuse « A Vava Inouva » de l'Immortel Idir, devenue un tube planétaire, a été inspirée par un conte kabyle, « le chêne de l'ogre », recueilli, traduit et fixé par Taos Amrouche dans son œuvre « Le grain magique » ? Comme Taos avant lui, l'enfant prodige d'Ath Yenni lègue des combats durement menés pour la reconnaissance de l'identité amazighe et un répertoire musical inoubliable. Nous partageons avec vous ce chant de Taos en mémoire de ce grand poète, fils de berger, profondément ancré dans ses racines et éminemment universel.

???? Texte : Facebook/Marie-Louise Taos Amrouche



Pour ce soir, nous avons le plaisir de partager avec vous du chant traditionnel.Un segment important de notre patrimoine immateriel.
Commençons par cette belle chorale qui porte le nom du regretté Taleb Rabah du village Tizit