دار الثقـــــــــافة مــــولود معمــري تيــــزي وزو
AXXAM N YIDLES MULUD AT MΣEMMER N TIZI-WEZZU
MAISON DE LA CULTURE MOULOUD MAMMERI DE TIZI-OUZOU

.

'

.

,

.

دار الثقـــــــــافة مــــولود معمــري تيــــزي وزو
AXXAM N YIDLES MULUD AT MΣEMMER N TIZI-WEZZU
MAISON DE LA CULTURE MOULOUD MAMMERI DE TIZI-OUZOU

  • Suivez notre programme en ligne sur le site de la Maison de la Culture Mouloud Mammeri de Tizi-ouzou et Page face-book Maison de la Culture Mouloud Mammeri - Tizi-ouzou ***Restez connectés.
ASMEKTI - إستذكار- ÉVOCATION
ASMEKTI -Kamel MESSAOUDI
Kamel MESSAOUDI: Un grand artiste parti à la fleur de l'age
Né le 30 janvier 1961 à Bouzaréah, situé dans un quartier populaire de la banlieue algéroise, Kamel Messaoudi grandit au sein d'une famille modeste. Au départ, respectant la trilogie des démunis (s'en sortir par le sport, le spectacle ou le trabendo), il est attiré par le football. Son père s'y oppose et suite à de très bons résultats scolaires, il préfère l'encourager à aller plus loin dans ses études.
Kamel poursuit le chemin de son frère aîné qui devient musicien et choisit lui aussi la voie artistique. Ses débuts, il les effectue en 1974, lorsque membre de l'UNJA, un syndicat étudiant proche du gouvernement. Il monte un groupe chaâbi. Sa voix posée assez caractéristique du chanteur le fait rapidement remarquer par les habitants du quartier, ses premiers admirateurs.
En 1985, Kamel Messaoudi tente une production discographique de son œuvre pour le motif exposé d'un producteur renonçant à le faire décrétant la fin du chaâbi face à la mode du raï malgré la modernité du style du chanteur. Son œuvre est toutefois commercialisée sous forme de mini-cassette en 1990, et n'obtient aucun succès comercial.
Il fallu attendre Echemaâ en 1991, pour que la jeunesse lui reconnaît un vrai succès. Kamel Messaoudi subit l'influence de Cheikh El Hasnaoui et de Dahmane El Harrachi.
Le 10 décembre 1998, après avoir participé à une émission télévisée en direct, Kamel Messaoudi décède dans un accident de la circulation survenu à Alger.