دار الثقـــــــــافة مــــولود معمــري تيــــزي وزو
AXXAM N YIDLES MULUD AT MΣEMMER N TIZI-WEZZU
MAISON DE LA CULTURE MOULOUD MAMMERI DE TIZI-OUZOU

les vœux du directeur L'aid thamarvouhth

.

'

.

,

دار الثقـــــــــافة مــــولود معمــري تيــــزي وزو
AXXAM N YIDLES MULUD AT MΣEMMER N TIZI-WEZZU
MAISON DE LA CULTURE MOULOUD MAMMERI DE TIZI-OUZOU

  • Suivez notre programme en ligne sur le site de la Maison de la Culture Mouloud Mammeri de Tizi-ouzou et Page face-book Maison de la Culture Mouloud Mammeri - Tizi-ouzou ***Restez connectés.
Un auteur...Un livre...Une lecture
Un auteur...Un livre...Une lecture ✨Mourad Bourboune (1938-)✨
 Un auteur...Un livre...Une lecture 
✨Mourad Bourboune (1938-)✨
BIOGRAPHIE :
Mourad Bourboune est né en 1938 à Jijel.
Il est l'un des derniers représentants de la première génération d'écrivains d'expression française et l'un des intellectuels algériens les plus brillants, avec une grande culture classique.
Cet homme à la plume alerte a fait de brillantes études à Constantine. Mais il quitte l'école en 1956 pour continuer ses études de littérature française en Tunisie, ensuite à la Sorbonne (à Paris) où il a fait du journalisme et du scénarisme.
Il a même joué dans la pièce théâtrale " Le cadavre encerclé "de Kateb Yacine en 1958.
Mourad Bourboune est mêlé aux actions de la Fédération de France du FLN, d'où il intègre en 1956 la Commission de la presse puis devient adjoint au comité fédéral.
A l'indépendance, il rentre au pays à l'âge de 24 ans. Il milite là aussi pour l'Algérie nouvelle. Mourad Bourboune est nommé président de la commission culturelle créée par le FLN en devenant rédacteur en chef du quotidien El Moudjahid
Il a contribué à la publication d'une grande revue culturelle intitulée Novembre. Il a même assumé des responsabilités politiques au sein du gouvernement en tant que directeur de cabinet et du ministre du Travail et des œuvres sociales de l'époque, sous la houlette de Bachir Boumaza. Durant cette même année paraît don roman "le mont des genêts " à Paris
En octobre1963, il compte parmi les fondateurs de l'Union des Écrivains Algériens.
Début de l'année 1964, Mourad Bourboune participe à la tentative de la création du journal "Alger ce soir". Toutefois après le congrès du FLN en avril 1964, Mourad Bourboune prend ses distances et démissionne de ses postes officiels.
En juin 1965, il s'exile en France.
Les poèmes de Mourad Bourboune ont été dispersés de 1962 à 1965. Il en a publié quelques-uns, mais pas sous la forme d'un recueil de poésie.
une écriture corsée et complexe à la fois.»
Bourboune sortit par la suite un deuxième roman, Le Muezzin, mais il avait quitté le pays pour s'engager dans une carrière de journaliste.
Quel aurait été son destin littéraire si son élan n'avait pas été contrarié par les jugements intempestifs, par l'exil, par ces atteintes dont le cœur de tout être ne se remet pas, même si le temps qui passe donne l'illusion que les blessures de la vie ont été cicatrisées. Bourboune, c'est d'abord un itinéraire qui a été contrarié par la conjonction des idées reçues et d'une tentation exclusive qui lui déniait quelque part le droit d'écrire.
ŒUVRES :
▪️Le mont des genêts. 1964
▪️Le Muezzin. 1968.
RÉSUMÉ DU JOUR:
????《Le mont des genêts》. 1964
Sur le plan de l'écriture, son roman Le mont des genêts est marqué par le chef-d'œuvre Nedjma de Kateb Yacine. Mais ce n'est pas pour autant du plagiat. Bourboune était un jeune qui s'est abreuvé à la source de ses aînés. Dans ce livre, il récitait des passages de l'épopée de L'Iliade d'Homère.
????Synthèse des sources faite par : Maison de la Culture Mouloud MAMMERI de Tizi-Ouzou