دار الثقـــــــــافة مــــولود معمــري تيــــزي وزو
AXXAM N YIDLES MULUD AT MΣEMMER N TIZI-WEZZU
MAISON DE LA CULTURE MOULOUD MAMMERI DE TIZI-OUZOU

.

.

.

✨PENSÉE ✨ Dahmane El Harrachi : 40 ans déjà ! 31 août...

PROGRAMME EN LIGNE DE RAMADAN 12 mai 2020 Maison De Culture Mouloud Mammeri De Tizi...

دار الثقـــــــــافة مــــولود معمــري تيــــزي وزو
AXXAM N YIDLES MULUD AT MΣEMMER N TIZI-WEZZU
MAISON DE LA CULTURE MOULOUD MAMMERI DE TIZI-OUZOU

  • nous informons nos chers adhérents de l’ouverture des salles de lecture de dimanche a jeudi de 9h à 16h30 il est recommandé l'observance stricte des gestes de protection et d’éviter les regroupements nous vous remercions pour votre compréhension *bonne reprise*
Un auteur...Un livre...Une lecture
✨Jamel Eddine Bencheikh (1930-2005)✨
 
BIOGRAPHIE :
Professeur des universités, poète, écrivain et essayiste algérien, Jamel Eddine Bencheikh est né en 1930 à Casablanca au Maroc.
Il passe son enfance et son adolescence au Maroc (Oujda, Rabat, Casablanca)
Après sa scolarité au lycée français, il part à Lyon pour commencer des études de médecine, qu'il interrompt au bout de deux ans. Il fait à Alger des études d'arabe et de droit.
De 1956 à 1962, Il poursuit ses études d'arabe, enseigne et passe l'agrégation à Paris.
Engagé dans l'armée française il est chargé, à Saint-Cyr, de la formation des officiers français qui combattent en Algérie.
En 1962, Il revient s'installer en Algérie avec sa famille. Il est assistant puis maître de conférences de littérature arabe médiévale à la faculté des lettres d'Alger.
Il quitte l'Algérie en 1968 et réside en France.
De 1969 à 1972 Jamel Eddine devient chargé de recherches au CNRS puis professeur à l'université Paris-VIII, enfin à l'université Paris-IV jusqu'à sa retraite en juin 1997.
En 1992, Il rentre en Algérie. Il a accompagné ses prises de position contre l'intégrisme par des textes, pendant la période de violence qu'a traversée l'Algérie depuis 1993.
Il décède en 2005 en France.
Jamel Eddine Bencheikh est connu pour avoir traduit au français, les Mille et une nuits en collaboration avec André Miquel et son frère Touhami Bencheikh. Cette traduction est la première traduction complète, avec la totalité des 1 205 poèmes, en français non censuré.
PUBLICATIONS :
•Les poésies bachiques d'Abû Nuwâs. 1964
•Le rationalisme d'Ibn Khaldoun. 1965
•Sourate d'al-Kahf. Neuf traductions du Coran. Analyses Théorie, 1980
•Le silence s'est déjà tu. Rabat : SMER, 1981
•L'Homme poème. Actes Sud, 1983
•États de l'aube. Rougerie, 1986
•Le Voyage nocturne de Muhammed, suivi de l'Aventure de la parole (1988)
•Les Mémoires du sang. Rougerie, 1988
•Transparence à vif. Rougerie, 1990
•Alchimiques. Poëgram, 1991. Déserts d'où je fus (Tétouan, 1994)
•Lambeaux. Paris, 1995
•Parole montante. Tarabuste, 1997
•Cantate pour le pays des îles. Paris : Marsa Éditions, 1997
•Rose noire sans parfum, roman. Paris : Stock, 1998
•Poétique arabe : essai sur un discours critique (1998)
•L'Aveugle au visage de grêle (1999) adapté et mis en scène en 2003 par le poète Lionel Mazari
•Parole montante, suivi de Écumes. Tarabuste, 1996
•Failles fertiles du poème. Tarabuste, 1999
RÉSUMÉ DU JOUR :
« Rose noire sans parfum » 2008
Au IXe siècle de notre ère apparaît un homme qui se dit prophète. Les uns l'appellent le Maître, les autres le Maudit. il soulève les esclaves africains qui assèchent les marais du bas Euphrate, prend Bassora, pousse ses avant-gardes jusqu'à Bagdad. L'empire arabo-musulman vacille, son califat est menacé. Les gueux lancés à l'assaut du pouvoir, prophète et calife s'affrontent dans cette chronique polyphonique qui suit au plus prés les récits anciens. Mais s'agit-il du palimpseste d'une histoire révolue ou du brouillon d'une autre, à venir ? Passé, présent et futur ont d'étranges connivences en cet orient qui ressemble à notre occident comme un frère

 Synthèse des sources faite par: Maison de la Culture Mouloud MAMMERI de Tizi-Ouzou