دار الثقـــــــــافة مــــولود معمــري تيــــزي وزو
AXXAM N YIDLES MULUD AT MΣEMMER N TIZI-WEZZU
MAISON DE LA CULTURE MOULOUD MAMMERI DE TIZI-OUZOU

Célébration de la journée nationale de la presse 21 octobre...

إحتفاء بالمولد النبوي الشريف

✨????????إحتفاء بالمولد النبوي الشريف**Asfugel n Tmeɣra n...

.

Pièce théâtrale pour adultes " S nnig idurar _ في...

دار الثقـــــــــافة مــــولود معمــري تيــــزي وزو
AXXAM N YIDLES MULUD AT MΣEMMER N TIZI-WEZZU
MAISON DE LA CULTURE MOULOUD MAMMERI DE TIZI-OUZOU

  • Bienvenue sur le site de la Maison de la Culture Mouloud Mammeri de Tizi-ouzou.Page face-book Maison de la Culture Mouloud Mammeri - Tizi-ouzou ***
LA MINUTE CULTURE GÉNÉRALE
Soummâq سُمَاغْ/ سُماقْ/ ç’mâgh
La minute Culture générale :

Soummâq سُمَاغْ/ سُماقْ/ ç'mâgh

Le mot Soummâq (سُماقْ), qui se prononce également ç'mâgh (سُمَاغْ), « désigne une encre fabriquée traditionnellement dans les écoles coraniques avec de la laine sale, donc non débarrassée de son suint : une matière sortant du corps des moutons dont elle imprègne la toison ». On la brûle dans un poêlon jusqu'à ce qu'elle se carbonise et devienne suiffeuse.


 

Pour produire de l'encre, on fait réduire cette substance noire dans un récipient rempli d'une juste mesure d'eau.
Par la suite, on trempe la plume de roseau dans l'encre, pour écrire sur les tablettes préparées à cet effet, et qui constituent une sorte de palimpseste (parchemin ayant déjà été utilisé). La tablette est lavée pour effacer ce qui y était écrit puis, sur toute sa surface, on passe une pierre d'argile grisâtre, appelée çalçal. On laisse sécher, avant d'écrire à nouveau.


Enfin, le mot « sumac », désignant une plante arbuste, est tiré de l'arabe summâq سُماقْ.


Source : El qaçba zmen