دار الثقـــــــــافة مــــولود معمــري تيــــزي وزو
AXXAM N YIDLES MULUD AT MΣEMMER N TIZI-WEZZU
MAISON DE LA CULTURE MOULOUD MAMMERI DE TIZI-OUZOU

.

Yennayer 2971

Aseggas Ameggaz

.

.

PROGRAMME EN LIGNE DE RAMADAN 12 mai 2020 Maison De Culture Mouloud Mammeri De Tizi...

دار الثقـــــــــافة مــــولود معمــري تيــــزي وزو
AXXAM N YIDLES MULUD AT MΣEMMER N TIZI-WEZZU
MAISON DE LA CULTURE MOULOUD MAMMERI DE TIZI-OUZOU

  • le vernissage de l’exposition de l’artiste photographe Fatiha Ouyed-Ferrah, intitulée« Ablation »,suivi d’un échange autour du même thème,aura lieu le mardi 30 mars 2021 à 14h00,au niveau de la salle Zmirli de la Maison de la MM TO.L’exposition se poursuivra jusqu’au 03 avril 2021.
ASMEKTI - إستذكار- ÉVOCATION
Brahim IZRI✨ 03 janvier 2005- 03 janvier 2021
Brahim IZRI
03 janvier 2005- 03 janvier 2021

Brahim Izri est un chanteur auteur-compositeur-interprète . Il est né le 12 janvier 1954 à Aït Lahcen, commune de Beni Yenni. Il est mort le 3 janvier 2005 des suites d'une maladie à l'hôpital à Paris et enseveli le 8 janvier 2005 à Ath Yenni.

Brahim Izri a grandi dans un monde de musique. Bercé dans son enfance par les musiques et les chants des Zaouias. Adolescent, il faisait déjà parti d'un groupe qu'il avait nommé "Igudar".
 
Après avoir été, dans les années 70, le guitariste du chanteur " Idir", Brahim Izri décide de construire une carrière solo et livre plusieurs albums tels que : Brahim Izri, Titiche des Montagnes et éponyme...
 
En 1995, il sort un nouvel album intitulé "Lbudala" dont il a repris quelques chansons des années 1986 comme "Ay ajuwaq" , "Inid inid" ... Cet album connaîtra un franc succès grâce au titre "Cteddu-iyi" d'ailleurs repris par Idir.

 
En 1999, la rencontre de Izri, Idir et Maxime Leforestier donna naissance à la magnifique chanson "Tizi-Ouzou", qui a aussi été reprise plus tard par Idir (album : identité).

 
On retiendra de Brahim IZRI l'homme au grand cœur, le frère toujours présent pour ceux qui ont en besoin
On se souviendra toujours de lui, de ses chansons de ses combats pour la paix, la liberté, pour la femme, pour la culture.

FELA SYAFOU REBBI